Les Verts Terrils

  • /component/allevents/display/event/default/364-ile-de-la-barthelasse?Itemid=1Ile de la Barthelasse (01-05-2018)
  • /component/allevents/display/event/default/365-cotignac?Itemid=1Cotignac (08-05-2018)
  • /component/allevents/display/event/default/372-les-dentelles-de-montmir?Itemid=1les Dentelles de Montmirail (09-06-2018)
  • /component/allevents/display/event/default/367-lagarde-d-apt?Itemid=1Lagarde d'Apt (13-06-2018)
  • /component/allevents/display/event/default/368-lagarde-d-apt-35?Itemid=1Lagarde d'Apt (17-06-2018)

Marseille solidaire 22 avril 2017

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Qu'y a-t-il de plus beau qu'une vague de solidarité humaine sous le soleil ardent de Marseille alors que la France tremble devant les menaces terroristes ?...

Nous retrouvons nos amis de l'association « Les Enfants de Tangaye » aux pieds de

Notre Dame de la Garde qui veille maternellement sur sa ville. La Bonne Mère comme l'appellent les Marseillais est depuis 800 ans leur gardienne et celle des pêcheurs et des marins. Petite chapelle construite la première fois en 1214, reconstruite au XVeS, détruite en 1853, elle fut rebâtie plus grande afin de pouvoir accueillir les pèlerins de plus en plus nombreux et devint la basilique que nous connaissons aujourd'hui. De nombreux ex-votos lui témoignent l'attachement des habitants et des marins. La première statue de la Vierge au bouquet est exposée dans la crypte, celle de la statue d'argent qui l'a remplacée en 1837 est dans la chapelle haute. La magnifique statue de la Vierge et l'enfant de 11,20 m, dorée à la feuille, trône au sommet du clocher carré de 41 m surmonté lui-même d'une tour de 12,50 m. Il fut un temps où les visiteurs pouvaient emprunter un escalier à l'intérieur de la statue jusqu'à sa tête. Ils pouvaient donc à travers ses yeux admirer le magnifique panorama qu'offre cette colline de 157 m de haut. Les nombreux bateaux de croisière qui font escale à Marseille contribuent à l'afflux des visites. P1310162 - CopieElle n'est pas la propriété exclusive des catholiques mais de toutes les races et religions que l'on peut rencontrer dans cette immense cité cosmopolite.
Nous quittons ce lieu magique et descendons par le Parc du Bois Sacré. Ce jardin d'un hectare était le début de l'ancien chemin de pèlerinage pour accéder à la basilique et bien avant cela le lieu sacré des processions jusqu'à la statue de la Vierge. Selon certains historiens c'était la forêt sacrée des Ligures et Jules César n'aurait pas hésité à la détruire pour se procurer du bois en 49 avant notre ère. Nous passons entre les hauts pans rocheux de l'ancienne carrière Pierre Honoré. Mise en exploitation en 1905, elle a failli réduire la colline de la Garde à un simple piton rocheux. Odysse Richemont, le 18 juillet 1915, adresse une lettre au maire «... arrêtez le bras des vandales !... ». Les voix se multiplient et le 25 novembre 1919 la conservation de la colline est votée par décret du Président de la République et l'exploitation de la roche s'arrête. Des jardins partagés... en plein coeur de Marseille... Et nous voilà partis à l'assaut du quartier Vauban, un parmi les 111 de Marseille, véritables villages dans la ville. Des ruelles, des escaliers, qui montent, qui descendent, qui remontent, qui redescendent... Des maisons imbriquées les unes dans les autres où les gens se connaissent pour y être nés, où l'on ne peut monter en voiture et l'on se fait livrer, où l'on se soutient contre les promoteurs envieux de son calme, sa douceur de vivre et les points de vue magnifiques. Nous traversons ensuite le Roucas Blanc (rocher blanc) site emblématique de la cité phocéenne au pied de la Bonne Mère. Il regorge de rues étroites, escaliers (encore!!!), placettes minuscules et jardins parfumés qui débordent de verdure. Il abrite les plus belles villas marseillaises. Là aussi, les habitants luttent contre les promoteurs qui visent le sommet verdoyant de cette colline. Nous arrivons au parc Valmer dont le nom « Vague à la mer » s'est modifié avec le temps , comme beaucoup d'autres. Juché sur la colline qui domine la corniche Kennedy, la rade de Marseille et les différentes îles, il a un côté très exotique avec ses nombreux palmiers auxquels s'ajoutent les plants traditionnels comme le pin d'Alep, l'olivier et le chêne vert. On peut contempler sa magnifique villa du XIXeS édifiée en 1865 à la demande d'un riche négociant salonnais. Les projets actuels seraient d'en faire un hôtel de luxe.P1310179 - Copie
Descente vers le marégraphe, bâtiment historique classé depuis 2002, installé sur la corniche et qui a pour fonction de mesurer le niveau de la mer. C'est ici que l'on a le « point zéro » pour calculer le niveau moyen des marées du monde entier ainsi que les plus hauts sommets.
Nous descendons vers le petit port de l'anse de la Fausse Monnaie et sa plage rocailleuse. De nombreuses légendes courent sur l'origine de son nom. Lors de la construction du pont, les ouvriers auraient découvert dans les fouilles de la fausse monnaie, ou alors Charles de Cazault, capitaine de la milice bourgeoise de Marseille et fervent catholique aurait fait battre sa propre monnaie en signe de protestation contre Henri IV roi protestant. Lors de son exécution, sa monnaie aurait été jetée à l'eau dans cette calanque. Autrement, elle est désignée sous le nom de Lamonoy sur une carte de 1736 de Jacques Ayrouard, Pilote Réal des Galères du Roy, marin soucieux de la précision des repères. D'après la Société Nautique Corniche ce serait une indication des plus sûres.... P1310187 - CopiePetite crique abritée du mistral, nous la choisissons pour notre pique-nique sous le Passédat, restaurant réputé de la corniche. Le vent s'est levé mais le moral des troupes est solide, il ne s'envole pas pour autant ! Un ferry et des voiliers fendent l'eau bleue scintillante, formant une écume blanche derrière eux.
Nous repartons par le bord de mer, passons la petite anse de Maldormé où certains cabanons ont été détruits en 2015 suite à l'application de la loi du littoral, puis celle de Malmousque où les ruelles ont des noms évocateurs tel »Rue va à la Calanque ». Dans le petit port de pêche, des « pointus », bateaux typiques de Marseille en forme de navette. Ce sont plutôt les navettes qui ont la forme des pointus !!! Le lieu est si tranquille que la Légion Etrangère y a installé sa maison de repos et les Bains Militaires. Nous remontons sur la corniche, le front de mer étant devenu impraticable jusqu'au Vallon des Auffes (auffo en provençal, granulé servant à faire des cordages). Petit arrêt devant la statue aux Héros de l'Armée d'Orient érigée en mémoire des militaires de toutes confessions morts pour la France en Afrique du Nord. P1310213 - CopieNous empruntons l'escalier pour rejoindre le port de pêche avec ses cabanons colorés, ses pointus et ses restaurants traditionnels, passons sous le pont en béton armé de 17 m de haut à trois arches qui enjambe le port. Plusieurs films y ont été tournés dont French Connection en 1971.
Nous sommes à l'entrée du village d'Endoume qui, depuis 40 ans, est la maternité des grands voyous, sans toutefois oser le dire... Nous connaissons tous l'affaire du juge Michel en 1981, cet empêcheur de trafiquer en rond. Quand « la bande d'Endoume » a été arrêtée en Suisse en novembre 1985, il y avait une bouteille de pastis sur la table, signature marseillaise ! Lors de l'assassinat de la riche héritière Hélène Pastor à Nice en 2014, le guetteur présumé avait grandi à Endoume.... Ca refroidit ? Alors passons vite !!! Le quartier n'en reste pas moins très pittoresque. D'anciennes écritures sur les devantures, dont une « A la bonne Fama » au-dessus d'un ancien bar. Fama signifiant bonne réputation, la femme sans tête donne lieu à diverses interprétations. P1310225 - CopieL'homme qui la regarde depuis la porte semble confirmer certaines suppositions... Nous voyons avec grand plaisir Notre Dame de la Garde se rapprocher. Dernière ligne droite, derniers escaliers (enfin...!) et nous arrivons sur le parvis, la boucle est bouclée.
Un délicieux et réconfortant goûter (les glaces auraient fondu dans les voitures !) nous est offert en remerciement de cette superbe randonnée où nous sommes venus nombreux. La recette servira à réouvrir la cantine de l'école de Tangaye, petit village rural du Burkina Fasso dont l'association a la charge. Pas de cantine, pas d'école, pas d'école, pas d'instruction, une école ressentie comme peu efficace ... Les réalisations d'AMNS (action médicale nord sud) sont nombreuses dans tous les domaines, médical, éducatif, malnutrition, aide aux femmes .P1310242 - Copie..

Beau geste d'entraide dans cette merveilleuse ville qu'est Marseille.
Merci à tous pour votre élan de générosité.
Merci à Gilles pour cette randonnée hors du commun...

Le 22 avril 2017
Michelle S

L'Agenda...

se_module_calendrier_108 - style=default - background=
<<   201704<20183 avril 2018 >20185   >>201904
lun mar mer jeu ven sam dim
            1
2 3 /component/allevents/display/event/default/361-la-petite-camargue?Itemid=1
4
La petite Camargue à BerreLa petite Camargue à Berre
mercredi 4 avril 2018 08:45
Sorties découvertes
Randonnées
5 6 7 /component/allevents/display/event/default/362-la-petite-camargue-a-berre?Itemid=1
8
La petite Camargue à BerreLa petite Camargue à Berre
dimanche 8 avril 2018 08:45
Sorties découvertes
Randonnées
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
 Sorties découvertes
108201804

Liens

Statistiques

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
88
Hier :
208
Semaine :
1082
Mois :
5976
Total :
871880
Il y a 6 utilisateurs en ligne
-
6 invités

Tous droits réservés 2013, les Verts Terrils - Mentions Légales