Les Verts Terrils

Plein les yeux

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Erable
Dimanche matin, 6h00. Il pleut... Faisons confiance à notre site météo préféré, en route pour Lure. Sur l'A51, l'eau de la Durance n'est qu'à quelques mètres de l'autoroute; jamais vu ça! Au point de rendez vous, Valbelle, la pluie a cessé, quelques trous bleus apparaissent, chassant un peu les doutes des dix participants.

Depuis le village nous avons droit à un avant goût du spectacle qui nous

attend. Nos voitures nous emmènent à faible vitesse sur le versant nord de la montagne de Lure. Les yeux ne savent plus où se poser. Nous effectuons de nombreux arrêts pour continuer à pieds sur la route afin de mieux profiter du spectacle.

Avant le déjeuner une petite boucle sur les chemins forestiers permet au regard d'ouvrir le décor. Une aire de pique-nique nous offre tables et bancs, nous fournissons victuailles et bonne humeur. On ne s'ennuie jamais avec les Verts Terrils!

Ruisseau
Plus tard, les voitures nous emmènent au point de départ de la deuxième rando. Un premier ruisseau, grossi par les pluies n'arrête que brièvement notre progression. Le terrain est de plus en plus humide, la progression ralentit. Un second ruisseau puis un troisième sont franchis mais au quatrième les choses se compliquent. Ce qui, habituellement n'est qu'un ruisselet est devenu torrent. Malgré nos recherches nous ne trouvons pas de passage assez sûr. Il faut rebrousser chemin et renoncer a rejoindre la maison forestière de la Graille.

Les voitures nous conduisent maintenant au Pas de la Graille. Au fur et mesure de la prise d'altitude les couleurs changent, deviennent moins chaudes. Il reste un peu de neige par endroits au bord de la route. Il fait 3°C et nous nous couvrons pour admirer les paysages des versants nord et sud.

Coucher de soleil
Nous avons pris notre temps à nous balader sur la palette du peintre Nature et nous en avons perdu à essayer de franchir les ruisseaux. Il se fait tard, la luminosité diminue, les couleurs s'éteignent; il faut renoncer à marcher vers Cairn 2000 ainsi qu'à Notre Dame de Lure. Pas de regrets, côté sud, les arbres ont déjà perdu leurs feuilles. Une petite grimpette sur la crête et cette montagne magique nous récompense par une autre féerie lumineuse, le coucher de soleil. Nous restons longtemps à suivre l'évolution des teintes.

Il fait pratiquement nuit lorsque nous retrouvons la chaleur de nos voitures.

PS: Vous avez pu admirer les photos prises par Michèle et peut être celles prises par Marie Claude sur Picasa. Leurs photos sont excellentes (d'ailleurs j'en ai piqué quelques unes à Marie Claude).D'autres ont utilisé leur appareil photo....On se le fait ce concours photos lors de l'assemblée générale?

L'Agenda...

se_module_calendrier_108 - style=default - background=
<<   201708<20187 août 2018 >20189   >>201908
lun mar mer jeu ven sam dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
108201808

Liens

Statistiques

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
100
Hier :
247
Semaine :
1230
Mois :
4163
Total :
903846
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité

Tous droits réservés 2013, les Verts Terrils - Mentions Légales