Mirabeau et le Saint Sépulcre

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Gilles CAMPANA

C'est une journée radieuse qui s'annonce aujourd'hui, le ciel est pur ce matin mais l'horizon bien embrumé. Trop de chaleur depuis hier sûrement.24- pont de Mirabeau les Verts Terrils

Dés notre arrivée au pont Mirabeau, nous observons un moment les

allées venues d'un hélicoptère entre la falaise et la Durance, il débarrasse les arbres coupés en vue de la consolidation de la falaise qui surplombe l'autoroute.

06- pause repas les Verts Terrils
Puis nous commençons la rando sur un large sentier pierreux qui longe un moment la voie ferrée. Une légère montée nous réchauffe et nous profitons d'un arrêt au domaine des quatre tours pour nous dévêtir. Cette maison en ruines et taguée (quel dommage ) sert d'abri aux chasseurs et possède de très beaux restes. Les arches encore debout sont envahies par la végétation, « la nature reprend ses droits « ...

Mais passons aux choses sérieuses ! Après ce temps de repos, nous gravissons un sentier plus étroit et très pentu, nous avons très chaud, le dos au soleil et il nous tarde d'arriver en haut pour boire et reprendre notre souffle. Là-haut, le chemin est large et plus agréable. Encore un peu de courage et nous pourrons prendre une collation bien méritée. Tout le monde tourne le regard vers le Saint Sépulcre qui nous domine. Nous allons jusque là-bas tout à l'heure !

Nous cherchons le soleil pour manger car l'air vif ici nous surprend. D'ailleurs nous allons trouver quelques traces de neige en continuant vers le sommet. Le point de vue depuis les antennes est magnifique mais brumeux et nous devinons les Alpes enneigées ; la Durance perd ses méandres dans la grisaille de la vallée. Les crocus pointent leur nez de ci de là sur ce plateau ensoleillé, ancien oppidum datant de 500ans av JC.

La descente par la forêt est plus froide et nous trouvons de nombreuses plaques de neige ferme. Nous traversons un jeu de bataille de « paint ball » et les billes jonchent le sol. Nous pensons à Gilles, quelle pollution ...Les Verts Terrils sont loin d'en faire autant ...10- parlons cartes les Verts Terrils

Nous arrivons à Mirabeau, charmant village, belles maisons en pierre. Nous prenons un petit goûter et dégustons l'excellente brioche de Marie-Claude G. et les calissons d'Antoinette devant l'église Saint Pierre datant du XVIIe siècle. Au centre, nous admirons la fontaine ornée de tritons moussus, lieu de tournage de Jean de Florette et le cabestan qui permettait au bac en 1830 de franchir le lit de la Durance. Nous grimpons jusqu'au château bâti au XVIe siècle, qui abrita le marquis Riqueti de Mirabeau. Sur le chemin de retour, nous croisons des chapelles, dont celle de Sainte-Madeleine sur son rocher dominant la Durance. Nous retrouvons nos voitures au pont Mirabeau. Ce pont a été détruit quatre fois depuis le XVe siècle et les deux immenses portiques restant encore debout appartiennent au pont suspendu édifié en 1825.

13-  les Verts Terrils
La journée se termine dans l'émotion : Corinne et Francis sont grands parents depuis une heure d'une petite Mahé qui vient de naître au Canada. Félicitations aux parents, à grand maman et à grand papa !

Merci Claude, c'était une belle balade de dix neuf kilomètres.

 

Michelle S.

 

Par ici pour notre belle journée en photos...