Les Verts Terrils

we raquettes les 10 et 11 mars 2018

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La neige cette année est au rendez-vous ; il y en a beaucoup, partout.... Mais la météo n'est pas optimiste pour ce week-end et la pluie est annoncée. Nous espérons pouvoir profiter au moins de quelques heures d'éclaircies chaque jour afin de pouvoir « raquetter » sur ce beau manteau neigeux.

Nous décidons avec Bernard d'aller le vendredi reconnaître une randonnée sur Ancelle pour le cas où les deux programmées ne seraient pas faisables.

Il fait beau, pas froid, nous partons de la station, remontons le long des pistes. Les pelures tombent au fur et à mesure... Peu de skieurs, ce qui est bien agréable. 20180309 reco Ancelle - CopieP1040917 - Copie

Ca grimpe, ça grimpe... Nous n'irons pas jusqu'à la croix St Philippe, pas si loin, mais encore trop... ! Nous reprenons la piste forestière qui descend progressivement sur Ancelle. C'est magnifique, lumineux. A l'arrivée au village, encore 2km pour récupérer la voiture... « Allez la chercher, les hommes ! Nous on vous attend au bar ! ».
Nous lézardons au soleil, eux souffrent pour nous... Pas sympas les filles !!!
Ils méritent bien une bonne bière à leur retour !

Le soir, nous cogitons avec les cousins pour le lendemain ; que faire s'il pleut ? Bernard a de bonnes idées. Finalement, le rendez-vous pour le lendemain se fera à l'heure prévue et nous aviserons le moment venu. Certainement visites le matin et raquettes l'après-midi car le temps devrait s'arranger à partir de 13h. Nous rejoignons les amis qui viennent d'arriver au gîte et buvons l'apéro avec eux.

Samedi, 10h, nous nous retrouvons tous. La pluie est au rendez-vous elle aussi... Elle n'a pas oublié l'heure, dommage pour nous. Nous partons donc en file indienne motorisée sur la route qui mène à La Chapelle en Valgaudemar par la montagne. Au passage, nous faisons une halte à l'étrange chapelle des Pétètes, édifice religieux unique et classé monument historique depuis 1994. Construite entre 1740 et 1743 par Jacques Pascal, maçon et charpentier, elle doit son nom aux petites statues dans les niches, poupées nommées pétètes en patois local. On l'appelle aussi « chapelle des amoureux » du fait qu'il aurait, selon la légende, sculpté ces poupées pour séduire une belle bergère. Nous repartons et soudain, au bord de la route, sur le talus, une immense cascade de glace ...P1040927 - Copie P1040929 - Copie

Tous à nos appareils photos et téléphones ! Nous traversons le Drac et nous enfonçons dans la vallée étroite du Valgaudemar, centre du massif des Ecrins et dominée par de hauts sommets comme l'Olan ou les Bans. Godemar, dernier roi des Burgondes serait venu s'y réfugier après la destruction de son royaume par les Francs au 6eS (d'où vallée de Godemar). A La Chapelle, nous garons nos véhicules dans le centre du village et allons marcher un peu. Qui avec le parapluie, qui avec la cape, nous montons tranquillement par la route jusqu'au petit hameau plus haut où une magnifique chaumière suscite notre admiration. En dessous coule le petit torrent de Navette qui descend du Pic de Mal-Cros et franchit les Oulles du Diable, cuvettes creusées dans la roche, lieu très dangereux. Il rejoint la Séveraisse au village. Cette rivière tumultueuse dont les crues sont redoutables se jette dans le Drac. Il est tard, nous avons la possibilité de manger au chaud dans la salle hors-sac du bar restaurant du village. Nous avons à notre grand plaisir droit à des barquettes de frites brûlantes, desserts et cafés. De l'autre côté de la rue se trouve la Maison de Pays que nous visitons rapidement, trop rapidement, belles photos, documentaires intéressants sur la faune et la flore alpines.
Mais le temps se découvre un peu et nous quittons vite les lieux pour tenter la ballade à la cabane des Pierres, aux Forestons, à 1102m d'altitude.
Heureux d'enfourcher nos raquettes, nous démarrons sur les chapeaux de... crampons et accrochons la couche de glace qui encombre le sentier au départ. Ca fond, ça gèle, ça refond, ça regèle... Très vite, nous trouvons l'épaisseur crémeuse de la neige et troublons le silence de la forêt. Le sentier monte doucement d'abord puis prend de la hauteur. Les anoraks regagnent les sacs à dos, les pas se font plus lents. On souffle, on souffre. 20180310 163151 - CopieP1040965 à la cabane des Pierres - Copie

Et soudain la cabane apparaît. Il ne pleut pas mais le col de Chétive est bien bouché et on aperçoit à peine la forme circulaire de la haute paroi face à nous. Deux coulées d'avalanche sont visibles au loin. Photo de groupe et nous repartons sans tarder. La descente est plus rapide. Sur un replat bien enneigé, Bernard propose une course. Ils se prennent tous pour Stéphane Ricard, le gapençais champion du monde de course en raquettes !!! Un seul arrivera sans tomber ! Bravo Louis !
Il repleut, il était temps de retrouver nos voitures laissées près de la chapelle St Etienne. A la lisière de la forêt de Poligny, le Veyre (clairière) de St Etienne comporte trois monuments, la chapelle, une fontaine et l'oratoire Ste Geneviève de Brabant. Cet édifice érigé en 1936 par Antoine Taix est surmonté de la Sainte tenant à côté d'elle son fils Drogan. Son histoire est touchante... Accusée d'adultère après le départ de son mari à la croisade, elle est confiée par l'intendant Golo qui avait tenté de la séduire, à des domestiques pour qu'ils la tuent ainsi que son fils dans la forêt. Emus par sa maternité et sa grâce, ils les abandonnent dans le bois et ne les tuent pas. Une biche les prend sous sa protection et grâce à son lait, ils survivent pendant des années. Un jour, lors d'une chasse, son mari Siffroi la retrouve dans la grotte où elle vivait. Devant ce miracle, il comprend la vérité et fait exécuter Golo. Geneviève meurt d'épuisement peu après....P1040979 chapelle St Etienne 1856-1893 et oratoire Ste Geneviève de Brabant 1936 - Copie

Nous rejoignons tous nos pénates pour une bonne douche. L'apéro au vin rosé pétillant de Cotignac nous remet en forme et la délirante équipe s'installe autour de la grande table pour se régaler de la délicieuse daube de chevreuil que Nathalie a concoctée.
Elle me confiera que notre groupe est fort sympathique et qu'il lui semblait accueillir des amis. Elle nous recevra toujours avec grand plaisir. C'est une satisfaction...

Demain matin nous nous appellerons car la pluie est annoncée pour toute la journée du dimanche. Effectivement, le ciel est noir et triste. Tout le monde vient chez Bernard nous saluer et le remercier. Et c'est le retour vers Gardanne...
Nous sommes bien contents d'avoir pu, malgré cette vilaine météo, remplir une journée d 'activités intéressantes. Nous aurons de bons souvenirs.

Merci à Bernard pour le mal qu'il s'est donné pour nous divertir malgré cette météo pourrie et merci à tous pour votre présence amicale.

Le 10 mars 2018

Michelle S

L'Agenda...

se_module_calendrier_108 - style=default - background=
<<   201707<20186 juillet 2018 >20188   >>201907
lun mar mer jeu ven sam dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
108201807

Liens

Statistiques

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
119
Hier :
248
Semaine :
119
Mois :
6147
Total :
897778
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités

Tous droits réservés 2013, les Verts Terrils - Mentions Légales